Tableaux de Porcelaine – Triptyque « Forêt »

Je vais profiter de cet article pour expliquer comment sont créees mes « tableaux de porcelaine », contrairement à ce qu’on pourrait penser, il ne s’agit pas de simples ronds de porcelaine avec de la peinture Pébéo dessus ! 😀

1er étape : La création d’une plaque

Relativement simple, je prends une belle porcelaine que j’étale au rouleau et découpe selon la forme et la taille voulue, je transforme des fois la porcelaine en « Terre papier » : j’ajoute de la cellulose à la terre en quantité variable pour rendre les plaques plus solides à la manipulation, mes plaques étant relativement fines et encore crues, elles sont extrêmement fragiles.

Etape 2 : Peindre avec du Cobalt

Vous voyez l’éspèce de substance noirâtre dans le couvercle ? Il ne s’agit pas de peinture mais de pigment de cobalt, c’est un oxyde métallique naturel noir dans sa forme première, j’y ajoute de l’eau ou d’autres mediums pour le rendre plus aisément « peignable » sur la porcelaine crue .

Peindre au cobalt sur de la porcelaine crue est relativement différent au niveau feeling que peindre avec de la peinture classique sur du papier, en outre, cela prends beaucoup plus de temps pour obtenir un résultat net et détaillé !

Etape 3 : La cuisson

Une fois les plaques peintes, il faut les cuire à haute température dans un four de poterie. C’est pendant la cuisson que le cobalt prends sa célèbre teinte bleu sombre et également un aspect brillant, la porcelaine quant à elle devient translucide et extrêmement dur, son aspect et sa texture change pour prendre un aspect de marbre blanc très pur, des fois légèrement brillant également, comme de la neige. Une fois cuit, le support en porcelaine ainsi que le motif au cobalt sont inaltérables : la plaque peut être passé sous l’eau, lavée, frottée, ou même exposée à l’extérieur, le pigment de cobalt ne craint pas la lumière.

Etape 4 : Le résultat Final

A la sortie du four !

Pour adoptez cette pièce :

Triptyque « La Forêt » – Tableau de Porcelaine